Le projet a été long à aboutir, mais la ténacité de son auteur a eu raison des nombreux obstacles qui se dressent quand il s’agit d’un premier documentaire.
Après bien des années, je retrouve ce désert que j’ai passionnément vécu.
Cette fois, mon boîtier photo n’est qu’un accessoire personnel, c’est comme deuxième chef opérateur que j’embarque dans l’aventure.
Traiter de la relation, de la rencontre, au milieu du Ténéré ne manque pas de sel.
Espace, Plénitude, Sobriété, Immensité, Relativité, Richesse, Profusion.
Aspirations et inspirations prennent une envergure jamais ailleurs atteinte.
Intenses bouffées d’émotions, le désert se manifeste, m’emporte.
Une fois encore, je ne sors pas indemne de la confrontation, mais je suis rasséréné, plus fort.
Pourtant, au sortir de l’aventure, une question me taraude : Pourquoi venir ici dans de telles conditions ? Le rapport à l’autre est une question délicate. Je me garde de juger. Que tous les djinns du Sahara me protègent d’un tel chaos.